LES PERLES EN VERRE

DANS LE PROJET:

Fond de cabane à poteaux axiaux comportant un four pour la réalisation de perles en verre. L’hypothèse proposée permet de sécuriser la structure en cas de vent ou d’étincelles par des parois en torchis sur un clayonnage de bois.

Les perles en verre sont fréquemment retrouvées dans les sépultures mérovingiennes entre le Ve et le VIIe s. dans la moitié nord de la France , en raison de la coutume généralisée de l’inhumation des défunts habillés et parés. Leurs motifs peuvent être complexes et elles apparaissent plus colorées et variées qu’aux époques antérieures. Perforées, elles s’associent alors fréquemment à de l’ambre, des coquillages, des os de poissons ou de la terre cuite dans les parures. Les fermoirs en métal sont très rares, les liens de cuir et de laine étant préférés.