LA VANNERIE

DANS LE PROJET:

Les tiges d’osier, c’est-à-dire les rameaux flexibles du saule qui sont coupés au début du printemps, sont le matériau privilégié par le vannier.

Bien que périssables, les objets de vannerie romaine ont parfois été retrouvés dans des conditions exceptionnelles et montrent que le chèvrefeuille ainsi que les tiges d’églantier ont aussi été utilisés.

Un van en lamelles de chêne et en baguettes de noisetier a été retrouvé dans le puits d’une villa en Allemagne. L’iconographie montre la dextérité des vanniers gallo-romains et l’usage généralisé de leurs productions. Cette activité est pratiquée l’hiver quand les travaux des champs sont finis.